Les baby blues

Devenir mère n’est pas aussi simple qu’on le croit. Au lieu d’attendre un « heureux événement », beaucoup de femmes vivent mal leur grossesse.

Certaines, avant ou après l’accouchement, sont assaillies par des idées bizarres, pleurent sans raison. Se jugeant incompétentes, elles ne désirent pas s’occuper de leur enfant.

Ce doute, parfois, les pères l’éprouvent aussi.

Trois de ces manifestations sont aujourd’hui bien connues : le blues du post-partum, la dépression périnatale et la psychose puerpérale. Jacques Dayan s’emploie à les examiner, à en décrire les causes, les conséquences et les traitements.
Comprendre ces troubles, réunis ici sous l’expression générique « baby blues », c’est se donner les moyens d’éclairer d’un jour nouveau la maternité, que nous avons peut-être trop tendance à sacraliser ou à idéaliser…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :