« Catch it » : l’appli qui vous aide à surmonter la dépression | Francetv info

« Catch it » est le nom d’une nouvelle application gratuite développée par des psychologues de deux Universités du Royaume-Uni. Son but : vous entrainer à mieux identifier vos humeurs et à modifier…

Il est important de vous signaler que la dépression est une maladie complexe, impliquant de nombreux facteurs comme la vulnérabilité biologique ou les évènements de vie et dont la prise en charge doit parfois s’associer à un traitement médicamenteux. Cette application ne peut donc en aucun cas se substituer à une prise en charge auprès d’un professionnel de santé.

Pour bien comprendre comment fonctionne cette appli, il faut d’abord comprendre ce qu’est la dépression et comment on peut la traiter.

La dépression

Dans les classifications internationales des maladies et des troubles mentaux, les troubles dépressifs appartiennent à une catégorie plus large appelée « troubles de l’humeur ». Il n’existe en effet pas qu’une seule dépression, mais plusieurs, très distinctes les unes des autres (comme, par exemple, le trouble bipolaire, la dépression saisonnière, la dépression post-natale, la cyclothymie, la mélancolie, etc.).

Pour en savoir plus sur les troubles de l’humeur, vous pouvez consulter le site d’information psycom en cliquant ici.

Plusieurs modèles explicatifs de la dépression

Il existe actuellement plusieurs modèles théoriques qui tentent d’expliquer les mécanismes de la dépression. En fonction du modèle retenu, les modalités de prise en charge sont différentes. L’application « catch it » a été créée en se basant sur le modèle dit « cognitif et comportemental » de la dépression. Selon ce modèle, la dépression est envisagée comme le résultat d’une diminution importante d’évènements plaisants dans l’environnement du patient (exemple : perte d’emploi, deuil) ou d’une condition biologique diminuant l’impact de ces évènements plaisants (exemple : vieillissement, troubles hormonaux, etc.). Le traitement de l’information de la personne déprimée est alors modifié : la personne aura tendance à plus interpréter ses expériences de façon négative, c’est-à-dire à voir plus son verre « à moitié vide » qu’à « moitié plein ». Exemple : « s’il ne m’adresse pas la parole, c’est sûrement par ce qu’il pense que je ne suis pas intéressant ». La personne entre alors dans un cercle vicieux : ce schéma de pensée démotive la personne qui va moins s’engager dans des interactions sociales. En s’engageant moins dans les interactions sociales, la personne a donc moins d’opportunités d’expérimenter des expériences sociales positives, ce qui contribue à diminuer ses évènements de vie plaisants… Et donc à entretenir ses pensées négatives.

Psychothérapie « cognitive et comportementale »

Selon ce modèle explicatif, le traitement indiqué est la psychothérapie dite « cognitive et comportementale » (ou TCC). Sans rentrer dans le détail, l’objectif de cette psychothérapie est d’amener le patient à expérimenter plus d’expériences positives pour ainsi voir son humeur s’améliorer. Le problème, c’est que le patient s’isole justement parce qu’il redoute ses expériences sociales (« je n’intéresse pas les autres, alors à quoi bon »). Une des premières étapes de la psychothérapie consiste alors à apprendre au patient que ses évènements de vie peuvent être interprétés autrement, d’une façon plus positive. Exemple : « s’il ne m’adresse pas la parole, c’est peut-être parce qu’il est contrarié, je vais donc lui demander si tout va bien ». En voyant son verre « à moitié plein », le patient aura ainsi moins d’appréhension à s’engager dans des expériences sociales et pourra progressivement changer son cercle vicieux en un cercle vertueux.

A quoi sert l’appli « Catch it » ?

Une des premières étapes d’une psychothérapie « cognitive et comportementale » de la dépression consiste donc à réapprendre au patient à effectuer des raisonnements alternatifs plus positifs. Pour cela, le patient doit d’abord apprendre à repérer ses émotions et ses pensées négatives. Habituellement, cet apprentissage est réalisé à l’aide de fiches « d’auto-enregistrement » fournies par le psychothérapeute et que le patient doit remplir sous forme d’exercices en dehors des séances. Ces données sont ensuite réexaminées en séance avec le psychothérapeute : le patient apprend progressivement à effectuer des raisonnements alternatifs plus positifs, au début à l’aide du psychothérapeute, puis de façon plus autonome afin que ces nouveaux raisonnement positifs deviennent automatiques. Comme tout apprentissage, apprendre à interpréter les évènements de façon plus positive n’est donc possible qu’avec de l’entrainement : plus vous vous entrainez, plus vous apprenez.

C’est sur cet entrainement que l’application « catch it » peut aider le patient. En réalité, l’application vient remplacer les fiches « d’auto-enregistrement », classiquement sous forme manuscrite, en une sorte d’agenda électronique embarqué, plus pratique à utiliser.

Comment fonctionne l’application ?

1ère étape : « catch it »

L’application vous invite d’abord à sélectionner l’humeur que vous êtes en train de « ressentir » (vous avez le choix entre l’anxiété, la joie, la dépression, la colère, l’état de relaxation ou la confusion). Vous évaluez également l’intensité de cette émotion (entre 1 et 5, 5 étant l’intensité la plus forte). Vous enregistrez également la date, l’heure et le lieu de l’expérience émotionnelle. L’appli vous invite enfin à préciser le contexte : que s’est-il passé juste avant que vous éprouviez cette émotion ? Et quelles sont vos pensées associées à cette émotion ?

2ème étape : « check it »

Dans cette 2ème étape, l’appli vous invite à « réfléchir » sur une façon différente de penser : comment pourriez-vous penser de façon alternative, plus positive ?

3ème étape : « change it »

Dans cette dernière étape, vous réévaluez l’intensité de votre émotion à la lumière de votre nouvelle pensée alternative : en changeant votre façon de voir les choses, de manière plus positive, l’impact émotionnel a en effet des chances d’être plus faible.

Après avoir validé la 3ème étape, l’appli vous fait un résumé de votre expérience et vous prodigue quelques conseils. Ces données sont ensuite enregistrées dans votre « journal » que vous pouvez consulter ultérieurement ou partager avec votre professionnel de santé.

Pour conclure…

Cette application peut donc être envisagée comme un complément à une TCC : elle donne une opportunité supplémentaire aux patients pour s’entrainer à repérer leurs émotions et à modifier leurs pensées négatives. L’application ne peut en aucun cas remplacer une psychothérapie ou un traitement médicamenteux.

L’application présente également un intérêt pour la recherche puisque, avec votre accord, vos données peuvent être récoltées et analysées par les universitaires qui ont développé l’outil.

Publié par Jérome Lichtle, Psychologue

Source : « Catch it » : l’appli qui vous aide à surmonter la dépression | Dans vos têtes | Francetv info

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :