Un site de l’Université Laval (Québec) présente des fiches d’information afin de faciliter la participation des patients aux décisions médicales concernant le recours à certains médicaments et tests de dépistage courants pour lesquels y a des « pour » et des « contre ». Avoir recours, ou pas, à ces médicaments et à ces tests sont souvent deux options acceptables.

Les fiches, rédigées par des chercheurs des universités Laval, McGill et McMaster, synthétisent les données probantes concernant les bénéfices et les risques associés aux différentes options afin d’aider les patients à prendre une décision éclairée en tenant compte de leurs préférences et de leurs valeurs.

Elles favorisent non seulement la décision partagée, mais également une médecine fondée sur les preuves, soulignent les auteurs.Les fiches (appelées « boîtes à décision ») présentent brièvement l’utilité des médicaments ou des tests, les « pour » et les « contre » : niveaux d’efficacité et de bénéfices, effets secondaires, risques associés aux faits d’y avoir recours ou pas…Les sujets abordés sont les suivants :

  • les inhibiteurs de la cholinestérase (donépézil, rivastigmine et galantamine) pour réduire les symptômes de la maladie d’Alzheimer ;
  • le dépistage du cancer colorectal ;
  • le dépistage prénatal de la trisomie 21 ;
  • les statines (médicaments anticholestérol) pour les maladies cardiovasculaires ;
  • la mutation BRCA1/2 et risque du cancer du sein/ovaire ;
  • le dépistage du cancer de la prostate ;
  • l’aspirine pour les maladies cardiovasculaires ;
  • les bisphosphonates pour les fractures ostéoporotiques.

À consulter sur le site Boîte à décision de l’Université Laval