Le sentiment de honte entretient la dépression – JIM.fr

Une équipe portugaise a étudié l’association de la honte et de la dépression chez plus de 350 adultes.

Le sentiment de honte joue un rôle significatif sans l’apparition et le maintien des symptômes dépressifs.

Les auteurs notent que quand un individu ressent un fort sentiment de honte, il présente aussi de faibles capacités de décentration et tend à s’engager dans des conduites d’évitement, ce qui ne fait qu’aggraver sa honte et sa dépression.

Ils estiment qu’il est important de mettre l’accent sur des programmes d’intervention ciblant la honte et les conduites d’évitement, qui favorisent la mise en place de stratégies de régulation des émotions (décentration) permettant de faire face aux expériences difficiles.

Dr Roseline Péluchon

RÉFÉRENCES

Ferreira C et coll. : Decentering and Avoidance: Mechanisms between External Shame and Depression Symptomatology.

European Congress of Psychiatry (Madrid) : 12-15 mars 2016.

Source : La psychiatrie française en revue, etc.: Le sentiment de honte entretient la dépression

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :